Aujourd'hui

eurodepues-FN-absenteistes-par-S-guillaume

Les députés d’extrême-droite « bruyants dans les médias mais absents dans les commissions » dénonce le Groupe S&D

Les députés d'extrême droite ont été fortement critiqués du fait qu'ils s'intéressent davantage à leur présence dans les médias plutôt qu'au travail quotidien au Parlement et dans les commissions parlementaires, alors que les Socialistes et Démocrates européens adoptaient aujourd'hui un document d'orientation politique mettant en garde contre les risques de la montée de l'extrémisme et du populisme en Europe. Ce document décrit comment "la crise économique, les migrations, la mondialisation et l'idée d'une Europe unie ont été exploitées à tort et dénaturées de façon irresponsable avec pour seul et unique objectif de gagner davantage en popularité." "Alors qu'ils se complaisent dans des discours purement vindicatifs en plénière, afin de montrer à leur électorat combien ils sont actifs, ces députés populistes ne participent jamais aux réunions de commissions parlementaires et ne travaillent absolument pas dans le cadre des procédures du Parlement européen." Ce document analyse également comment l'extrémisme s'est développé : "la crise économique ne détermine pas en soit la montée de l'extrémisme mais des facteurs qui dérivent d'elle jouent un rôle crucial puisque les citoyens européens sont sans cesse plus confrontés à la pauvreté, le chômage et une austérité imposée. Cela peut avoir un impact sur le mode de vie des citoyens et créer une peur du déclassement. L'un des enjeux essentiel sur lequel les partis populistes et extrémistes fondent leur rhétorique partout en Europe est la menace supposée que les migrations et les minorités représenteraient pour les sociétés nationales, migrants et minorités étant alors pris pour des bouc-émissaires". La Vice-présidente S&D Sylvie Guillaume, responsable du Groupe de travail sur l'Extrémisme, le Populisme, le Nationalisme et la Xénophobie, a déclaré : “Les partis populistes exploitent et profitent des difficultés des gens. C'est pourquoi ils ne proposent jamais de solutions valables à ces problèmes réels. “C'est pourquoi nous avons la responsabilité de trouver des solutions crédibles à ces problèmes pour empêcher la contagion populiste, en s'attaquant à la crise sociale qui est le produit des erreurs et des mesures d'austérité imposées par la droite. “Cela implique un changement radical en Europe. C'est aussi le seul moyen pour introduire la directive contre toutes les formes de discrimination, sur le lieu de travail mais aussi à l'extérieur, et de faire bouger les règles de la Commission sur l'évaluation de la justice et pour s'assurer que l'argent des contribuables n'alimente pas les activités de partis extrêmes qui ne respectent pas la démocratie et les droits fondamentaux.” Lire le document d'orientation politique du Groupe S&D sur la montée de l'extrême droite et du populisme en Europe [pdf, fichier en anglais] Bientôt disponible en version FR. Vous pouvez aussi regarder l'animation vidéo sur les mythes véhiculés sur la liberté de circulation et l'immigration sous-titrée en français.

Vidéos